Une nature peu commune

Rivières et canaux

L’Ile d’Elle possède une richesse halieutique exceptionnelle avec d’important cours d’eau :

  • la Vendée ;
  • la Sèvre-Niortaise ;
  • le canal de Pomère.

Les pécheurs taquinent le sandre, le brochet, le black-bass

Les berges de la Vendée, guident un chemin, verdoyant et ombragé, le long des jardins potagers. Une passerelle enjambe un petit canal et en retrait le promeneur peut apercevoir une cale ; juste la place pour ranger une barque maraîchine… .

La commune comprend aussi de nombreux canaux qui ont permis l’assèchement des marais. Cette métamorphose du paysage s’est opérée grâce à l’œuvre de moines hollandais dont on retrouve les traces à travers les noms donnés à ces voies fluviales : canal du Booth, canal du contre Booth… .

L’étang de la Sablière

L’Ile d’Elle, c’est également son étang de la Sablière, réserve naturellela faune et la flore se développent dans une quiétude que vous découvrirez.

Cet étang est une ancienne carrière de sable dont le produit à été utilisé pour renforcer le ballast de la ligne de chemin de fer lors de sa création. Cette ligne toujours en service relie Nantes à Bordeaux.

L’ancienne carrière fut mise en eau au cours du XXe siècle.

Le gouffre

Le gouffre de l’Ile d’Elle est le fruit du savoir-faire de l’élite scientifique du milieu du XVIIe siècle.

Il s’agit d’un ouvrage hydraulique où la rivière Vendée, canalisée et navigable, passe au-dessus du canal de Vix avant de rejoindre la Sèvre-Niortaise où elle se jette. Le canal de Vix évacue les eaux d’un marais en amont et donc passe en dessous de la rivière sans créer aucun mélange d’eau. Ce noeud hydraulique du marais fut entretenu et amélioré jusqu’au début du XXe siècle.